"Covid 19 - Lettres du Front". Camille Vannier, portrait d'une auteure en herbe

Camille a rejoint le projet "par relation" comme on dit ; c'est une amie d'amie, et elle vient d'écrire sa première lettre (extrait plus loin). Mais laissons d'abord Camille se présenter :


"Je m’appelle Camille, j’ai 25 ans. Toujours partante pour faire mon sac et partir à la découverte de nouveaux endroits et de nouvelles saveurs, je profite de cette drôle de période pour faire évoluer mes centres d’intérêts entre la cuisine, la lecture, l’écriture et la photographie en pensant à mes prochaines expéditions.


Jeune diplômée dans le domaine de la culture et fraîchement arrivée en région parisienne, je suis à la recherche d’un travail qui me permettra d’utiliser ces cinq dernières années passées dans des amphithéâtres. En attendant je lis, beaucoup ! et plus je lis, plus j’ai envie d’écrire, alors dès que j’ai entendu parler de ce beau projet de « lettres du front en temps de Covid » j’ai tout de suite voulu y participer, alors me voilà !"


La lettre qu'elle a écrite se fait la voix d'un étudiant claquemuré dans son 15m2. Elle est à la fois émouvante et lucide. Extrait donc :


"...Je suis censé passer mes plus belles années, celles du début de l’indépendance, de l’insouciance, des rencontres, tout ce pour quoi je suis parti de la maison. Maintenant, retourner chez maman est comme une bouffée d’oxygène. Je profite de sa présence pour enfin avoir quelqu’un à qui parler en direct de temps en temps, on a cuisiné ensemble plusieurs fois, ce qu’on avait encore jamais fait jusque-là. Je profite aussi du jardin, c’est comme ça que je vois les saisons changer..."


Au prochain post, il sera question du collectage de photos que nous souhaitons lancer sous le hashtag #ourcovid19


64 vues0 commentaire