Résidence d'écriture à La Ferme des Lettres, L'Honor de Cos, près de Montauban

Je suis arrivé à la Ferme le 3 mai et vais y rester jusqu'au 31. Mon projet : commencer à écrire "FERDINAND, 30 ans sans gloire", une sorte de préquel à "BLANCHE, mémoire d'un confinement". Ferdinand est en effet le frère de Blanche, un de ses frères ainés, le "simplet" de la famille, puis "l'idiot du village". Mais tellement attachant.


Suite à une rencontre que j'ai faite en début de résidence, j'ai écrit ces quelques lignes, qui pourraient bien être le début du roman :


"J’aime bien les chevaux. Les chevaux et toute leur famille, les juments, les ânes, les mulets. Cette famille-là a un nom mais je ne m’en souviens plus ; l’adjectif du nom c’est « orchestre » ou quelque chose comme ça ; il en parle parfois au transistor de concours orchestres. Et « adjectif », c’est un mot que j’ai appris à l’école ; je m’en souviens parce que ça rime avec « tiffe ». Les adjectifs sont comme les cheveux des noms, ils les allongent. Nous, notre nom de famille, il est court, c’est Challans ; il paraît que c’est aussi un nom de canard, et que canard, ça fait partie de la famille des oiseaux. Comme chevaux qui fait partie d’une famille plus grande. Chevaux et oiseaux, c’est pas pareil, même si ça rime pareil. Et notre famille aussi est grande. D’abord, nous, à la ferme, on est déjà dix en plus du père et de la mère, et comme lui et elle ont au moins six ou sept frères et sœurs, quand les Challans se réunissent, ça fait du monde, mais pas autant que les canards et les oiseaux. D’ailleurs, c’est bizarre que Challans ça ne soit pas le nom d’un lapin parce qu’il paraît que les lapins aussi font de grandes familles ; il faut bien ça pour nourrir les gens dans les fermes.


A la ferme Gauthay, la nôtre, il y a deux chevaux, un hongre et un étalon ; et aussi des chevales mais elles ne sont pas dans le même champ. Forcément. Sinon, elles feraient comme les lapines avec l’étalon et il n’y aurait pas assez de champs pour les frères et soeurs lapins. Les chevaux, ça mange beaucoup. Comme les vaches. Ma sœur Blanche préfère les vaches, surtout depuis que Douce l’a sauvée du père, mais moi je préfère les chevaux. C’est plus beau mais plus compliqué..."


30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout