top of page

Nous sommes pourtant tous égaux, non ?

Pourquoi la haine des femmes ? Que veut prouver un pouvoir qui les oppresse ? De telles questions ont-elles encore un sens face à la folie "insane" des mollahs ?


Ce week-end, le pouvoir en place en Iran a encore durci les lois régissant le port du voile dans le pays, autorisant par exemple l'utilisation des caméras de vidéo-surveillance pour en vérifier la stricte application; Big Brother en guerre contre toutes les mères et leurs filles...


Aujourd'hui, comme il y a huit mois, après la mort de cette jeune femme torturée parce qu'elle portait mal le voile, j'ai du mal à trouver les mots pour dire ma sidération, mon désarroi, mon effroi face à tant de bêtise crasse et vaine...


A l'époque ma seule réponse avait été de remettre en forme certains de mes portraits de femmes palestiniennes, pour leur dédier un livre pour elles toutes seules, intitulé "Sans voile - Féminité(s) en Palestine".


Huit mois plus tard, le livre vient de paraître, le premier d'une maison d'édition qui s'appelle Bougainvillier, en hommage général à cette fleur folle et libre des pays du sud, et en clin d'oeil particulier au buisson toujours rose qui marquait l'entrée de l'Institut français de Naplouse, où mon besoin d'écrire m'a pris...


Sa version papier est à retrouver ici >>> https://bougainvillier-editions.sumupstore.com/article/sans-voile






55 vues0 commentaire

留言


bottom of page