Ma "nouvelle" maison d'édition, c'est peut-être pour août...

Quand j'écris "nouvelle", c'est pour faire court, car en fait je vais reprendre une maison d'édition déjà existante, une toute jeune, 5 ans, l'enfance... C'est parfait pour moi qui suis resté un enfant...


Par contre, les démarches de reprise d'une entreprise en France, c'est pas de l'enfantillage, plutôt une course de fond pour laquelle il faut du souffle et des jambes, des vraies, des longues, des jambes d'adulte pour le coup...


Il faut courir des locaux des chambres de commerce et d'industrie aux bureaux d'experts-comptables et de juristes, en passant par quelques banques (mieux vaut garantir ses arrières de ce côté) et par la découverte d'un statut mal connu, celui d'entrepreneur-salarié, que propose les Coopératives d'Activité et d'Emploi (passionnantes ces structures).


Partout, je rencontre des gens bienveillants, à l'écoute, pas toujours sûrs d'eux (la législation des entreprises change tous les quatre matins en France) mais vraiment prêts à faire de leur mieux.


Pour ceux qui connaissent, j'en suis à la lettre d'intention envoyée au cédant, et la semaine prochaine, on devrait signer ce qu'on appelle le "protocole d'accord". Une course de relais en fait cette affaire. Ligne d'arrivée fixée à la deuxième quinzaine d'août...


J'ai hâte !


132 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout