Les 10 films que j'emporterais sur une île déserte

METROPOLIS de Fritz Lang, pour ne pas oublier...

LE MEPRIS de Jean-Luc Godard, parce que oui, BB, on l'aime ton corps

L'ETAU d'Alfred Hitchcock, pour la scène de meurtre dans le four à gaz

LE SATYRICON de Federico Fellini, pour éveiller tous mes sens

VIOLENCE ET PASSION de Luchino Visconti, pour Burt Lancaster

SHINING de Stanley Kubrick, pour avoir peur de chez peur

BRAZIL de Terry Gilliam, toujours pour ne pas oublier

REQUIEM FOR A DREAM de Darren Aronofsky, aussi pour la musique

LES CHANSONS D'AMOUR de Christophe Honoré, pour les chansons et pour l'amour

LES FILS DE L'HOMME de Alfonso Cuaron, parce que chef d'oeuvre méconnu