Gisèle Marchand, la vie comme poésie

Mis à jour : mai 24

J'ai rencontré Gisèle à l'occasion du cadavre exquis que j'ai animé en temps de deuxième confinement puis de couvre-feu, et qui a donné lieu au livre MAUVAIS SIGNE (voir https://www.youstory.fr/produit/livre-mauvais-signe/). En temps de troisième confinement, elle a répondu immédiatement "présente !" pour écrire quelques-unes des lettres de COVID 19 - ENTRE LES LIGNES.


Elle a également écrit ces quelques mots pour se présenter :


Je suis originaire de Provence, ai commencé mon métier d’enseignante en Normandie. Mutée à Châteauroux, j’ai enseigné l’Anglais en particulier et le Français en Lycée Professionnel jusqu’à la fin de ma carrière. Je suis comédienne amateur depuis de nombreuses années au sein de la troupe castelroussine Le Rhinocéros Blanc qui a monté

une douzaine de pièces de théâtre d’auteurs contemporains sous la direction de metteurs en scène professionnels. J’aimais enregistrer des livres pour la Bibliothèque Sonore de l’Indre. J’ai envie de continuer à participer aux ateliers théâtre, écriture, chant, danse et calligraphie Mongole, à échanger, à découvrir d’autres horizons.


Pourquoi que je vis ( Pastiche d’un poème de Boris Vian, que j’ai écrit il y a fort longtemps !!)

Pourquoi que je vis

Parce que j’aime l’eau de vie

Et puis j’en ai tellement envie

Pourquoi que je vis

Si vous voulez mon avis

Mais personne ne m’a jamais demandé mon avis

Pourquoi que je vis

Pour l’amitié, l’amour, le hasard des rencontres, les moments magiques

Pour le soleil, le bleu du ciel, pour les cigales qui chantent l’été

Pourquoi que je vis

Parce que sans vie

Plus de sourire, plus de rire

Pourquoi que je vis

Certains jours pour moi

Et bien des fois

Sans savoir le pourquoi.