Avant MAUVAIS SIGNE, le street art surgissait dans ma vie grâce à Seb Toussaint

MAUVAIS SIGNE est le titre du cadavre exquis que j'ai animé pour 23 lecteurs de la médiathèque de Saint-Maur (36) et qui vient de paraître aux éditions youStory. Dans ce livre, il est beaucoup question de tags, de graffeurs et de street-art.


Cet art d'aujourd'hui, je n'y connaissais rien ou presque, jusqu'à ce que j'accueille le génial Seb Toussaint (et son équipe) en résidence au camp de réfugiés de Balata, près de Naplouse. Là, en s'inspirant de mots confiés par les habitants, ils ont peint sur leurs maisons, avec leur accord et leurs aide, dix fresques étourdissantes qui ont coloré la triste grisaille du camp.


C'était il y a trois ans déjà... Quelques photos.


#Palestine #Naplouse #Balatacamp #streetart #sebtoussaint #youstory




29 vues0 commentaire